samedi 8 juin 2013

Géo-Actu. Un été sous le parasol ou le parapluie?

Il y a des années comme cela où le climat n'est pas du tout raccord à nos envies: beaucoup trop froid cet hiver, très frais et humide ce printemps. Allons voir ce qu'il se passe là haut car ce n'est pas le première fois que cela arrive...ni la dernière!
 
La climatologie s'apparente parfois à un puzzle, les masses d'air (chaudes ou froides), les anticyclones et dépressions se repoussent, se déplacent. Quand un anticyclone s'installe sur une région cela a des conséquences à des milliers de kilomètres de là.


Et c'est justement l'anticyclone des Açores qui manque à l'appel depuis plusieurs semaines.

 
Déplacement habituel de l'anticyclone des Açores. credit image: La chaine meteo



En ce moment l'anticyclone des Açores est situé plus au nord que d'ordinaire, il reste dans sa position hivernale. A l’Est, un autre anticyclone s’est installé et bloque ces dépressions sur l’Europe de l'Ouest. 




 
Image satellite des masses d'air sur l'Europe de l'Ouest.
Credit image: www.meteo-paris.com
 
Le climat n'est qu'un équilibre de forces. S'il fait trop froid et humide dans une région de la Terre il y a forcément une autre zone qui subit l'effet inverse.
Pour le moment ce sont les pays nordiques qui jouissent d'une météo chaude avec 3 ou 4 degrés au-dessus des moyennes de saison, il a fait trente degrés en Russie ce printemps-ci.
 
Sur l'image satellite ci-dessus  nous pouvons voir le conflit de masse d'air qui persiste entre l'apport d'air froid sur l'Europe Occidentale (Espagne, France etc.)  et la chaleur remontant d'Afrique vers l'Europe Centrale.
 
 
Parasol ou parapluie?
 
 
ou
 
 

 
 
 
 


Pour les prévisionnistes météo les mois qui suivent devraient être assez semblable...Alternance de pluie, orages, averses et éclaircies. 
 
Et les statistiques n'ont pas de quoi rendre optimistes. "En regardant ce qui s’est passé lors des années où les printemps étaient maussades, on constate qu’à plus de 80%, ils étaient suivis d’été frais et humides", explique La chaîne météo. Avec quelques exceptions qui ont été notées par Laurent Cabrol (Europe 1)  comme en 1975, 1983, 1995, où il y avait un printemps et un hiver pourris et ensuite un été normal.

Mers et océans trop froids: Ce climat frais a rafraichi les eaux des mers et océans. Leur température a un rôle majeur dans la météo et entretient le rafraichissement de l'air.
 
Sol trop humide : Les précipitations importantes ont gorgé les sols d'eau. Quand le soleil et sa chaleur réapparaissent cela entraine une évaporation de l'eau contenu dans la terre et la formation de nuages...
 
Certains prévisionnistes estiment que l'on peut casser ce cycle vicieux si la chaleur se maintient durablement d'ici la mi-juin.

Au pire le beau temps est prévu....pour septembre et octobre. Pour se consoler disons-nous que d'ici même pas deux ans nous aurons déjà oublié cette météo exécrable, il n'y a rien de plus volatile que les souvenirs météorologiques...